Test de Landscape Pro Studio

LandscapePro Studio est un logiciel qui permet de remplacer le ciel de paysage et bien plus encore. Le but du logiciel est d’embellir un paysage en améliorant aussi les montagnes, le sol, l’eau…

Ce logiciel est édité par Anthropics Technology et se trouve à l’adresse suivante : http://www.anthropics.com

Le logiciel a son propre site web qui est le suivant :  http://www.landscapepro.pics

Il est disponible en trois versions :

  • standard
  • studio
  • studio max

Le logiciel est exclusivement en anglais, mais pour les personnes qui ont quelques rudiments d’anglais, cela ne devrait pas poser de problèmes.

La différences en la version studio et la version standard sont essentiellement les suivantes :

  • plugin photoshop, lightroom
  • prise en charge des photos RAW
  • support des espaces de couleur

La version studio max permet de traiter les photos en mode batch et possède un histogramme.

Pour ma part, j’ai acheté la version studios pour les plugin et la gestion des espaces couleurs.

La version testée ci-dessous est la version 1.

La version 2 a apporté les choses intéressantes suivantes :

  • davantage de ciels
  • un pinceau pour assombrir ou éclaircir localement
  • l’introduction de réflexion du ciel dans l’eau
  • trois nouveaux type d’objets : Neige, chutes d’eau et ponts

Au lancement du logiciel, on a une grosse fenêtre vide :

Après avoir chargé une photo :

J’ai volontairement pris une photo avec un ciel blanc surexposé.

Le fonctionnement du logiciel est un peu déroutant au premier abord mais le fonctionnement est guidé. Cela se base sur la définition de type de zone dans l’image :

Il y a une section tutorial sur le site qui permet de voir comment traiter les principaux cas qu’on rencontre sur une image :

Pour notre image, on veut surtout remplacer le ciel surexposé. Cela se fait en faisant glisser le bouton Sky sur le ciel :

Ainsi j’ai mis plusieurs étiquettes : Sky, Building, Tree, Ground :

Il est indiqué qu’après avoir mis les étiquettes, il faut cliquer sur Continue :

Après avoir cliqué sur Continue, le logiciel indique comment procéder :

On peut remarquer que automatiquement, il a délimité assez grossièrement les zones, rien qu’en ayant mis les étiquettes :

Evidemment, cela marchera bien ou pas selon l’image. Quand les délimitations seront franches comme dans l’image ci-desus , cela marchera assez bien.

Pour affiner les zones, on dispose des outils suivants :

Il vaut mieux commencer par celui proposé par défaut (Pull). Son mode fonctionnement est le suivant. On clique sur une étiquette et on fait glisser le curseur sur la zone à corriger :

2016-04-24 18-38-59

On va ainsi faire de même pour le bâtiment :

On peut sélectionner des deux côtés d’une zone si on veut corriger la sélection :

Pour avoir tout le bâtiment en vert :

Il est possible d’affiner sur les fils électriques par exemple en choisissant l’outil correspondant :

2016-04-24 18-44-29

Il est possible de délimiter des arbres dans le ciel. cela est utile à des branches qui contiennent aussi des zones de ciel :

2016-04-24 18-53-11

Et il suffit de peindre sur les zones avec des branches et du ciel.

Pour la gouttière, il faut utiliser l’outil Small Object :

2016-04-24 18-57-40

qui permettra ensuite d’étendre la zone de ciel :

Les outils de sélection sont un peu capricieux mais globalement c’est plutôt bien réalisé. Il sera cependant parfois difficile d’être précis dans les sélections, avec des risques de halos sur les photos.

Après avoir défini les zones, il faut cliquer sur Continue :

et obtenir l’écran suivant pour ajuster l’horizon :

Ensuite il apparut l’image initiale avec le panneau suivant de réglage :

On a un onglet par type de zone qu’on a défini et des onglet pour l’image globale.

Commençons par remplacer le ciel, ce que nous voulons surtout faire en déroulant l’onglet Sky pour avoir une liste de choix possible :

où on peut filtrer sur le type de ciel qu’on veut :

Où mieux, vous pouvez utiliser les sliders pour plus de choix :

en choisissant par exemple les nuages :

Il est également possible de choisir la couleur du ciel séparément :

Il est même possible de choisir la couleur des nuages :

C’est vraiment brillant comme choix. Nul doute que c’est plus rapide que de choisir dans une banque de ciel qu’on aurait fait et remplacer le mauvais ciel dans un outil de retouche photo.

En passant au sol, on a les choix suivants :

On peut aussi améliorer les bâtiments :

en modifiant plusieurs aspect de la luminosité, du contraste ou de la saturation.

Pour les arbres, on puer choisir le style des feuilles :

J’ai choisi Autumn correspondant à la saison de la photo. Attention, il y a Fall qui correspond aux couleurs plus rouges des feuilles.

Sur le rester, on a un Slider pour déterminer le niveau de correction souhaité que j’ai mis de l’ordre de 90 %.

Ainsi pour les feuilles, on obtient :

a comparer avec l’original :

On a pu aussi corriger un peu de brume.

On peut ensuite régler ensuite finement :

Pour les personnes, on a les choix suivants :

On peut aussi améliorer ce qui n’a pas été étiqueté :

On retrouve ces curseurs sur la plupart des onglets, avec des variantes selon le type de zone.

Il est possible d’ajuster la couleur de l’herbe :

On peut jouer aussi sur les hautes lumières et les ombres d’une manière globale :

Il est possible de corriger les perspectives:

ou de corriger un peu le bruit dans l’image :

On peut aussi créer des vignettes ou faire du noir et blanc, sépia,…

avec des choix plus étendus sur la coloration :

Ainsi, avec ces réglages :

J’ai pu changer l’aspect de limage en excluant le ciel que je venais de rajouter :

Après l’enregistrement de l’image, malheureusement, comme souvent avec les logiciels photo, il ne concerne pas les IPTC :

Intégration avec Photoshop

L’appel depuis Photoshop fonctionne comme les plugins :

2016-04-24 21-46-45

et cela ouvre la fenêtre de l’application :

A noter qu’on peut affecter la couleur de l’eau :

 

Une fois fini, il faut cliquer sur l’icône Save and Close :

pour avoir l’image dans Photoshop :

Intégration dans Lightroom

L’appel depuis Lightroom se fait comme la majorité des plugins du marché. Il suffit de le déclarer dans les préférences :

et de l’appeler classiquement pour une photo :

Cela créé un duplicata de la photo pour lancer Landscape Pro :

Une fois fini, il faut cliquer sur l’icône Save and Close :

pour avoir l’image dans Lightroom directement :

Avec rétention des IPTC associées à la photo initiale.

Conclusion

C’est un excellent plugin que je conseille d’acheter tant qu’il est à ce prix tellement le rapport qualité-prix est excellent.

J’avais ouvert deux tickets d’incidents sur deux points et ils ont été corrigés trois jours après, dans une nouvelle version,après quelques échanges avec le support. Je pourrais donc les qualifier de sérieux sur le support technique.

C’est un plugin dédié à l’amélioration des paysages et c’est la première fois que je vois un tel plugin. C’est brillamment réalisé avec une incroyable facilité d’accès et plein de possibilités créatives et utiles.

Je n’ai d’ailleurs pas tardé à l’acheter moi-même étant conquis par l’utilité d’un tel plugin. C’est tellement plus simple avec ce logiciel que d’aller chercher une image de ciel et jouer avec les calques dans Photoshop.